La rénovation énergétique, un secteur d’avenir qui recrute

Chargé∙e d’affaires, conseiller∙e, technico-commercial∙e, ingénieur∙e projet, responsable d’exploitation… Aujourd’hui, le nombre d’offres d’emploi dans le domaine de la rénovation énergétique explose, sans même compter les métiers d’artisans qualifiés ! Mais qu’est-ce que c’est au juste, la rénovation énergétique ? 

Assez simplement, ce sont tous les travaux ou équipements qui permettent de diminuer la consommation énergétique d’un bâtiment. Par exemple, isoler ses murs ou ses combles, mettre en place une ventilation plus performante, changer sa vieille chaudière au fioul ou encore installer un système de pilotage de sa consommation sont autant de gestes qui rentrent dans le secteur de la rénovation énergétique.

La rénovation énergétique, enjeux concrets et complexes 

Les adeptes du domaine parleront souvent des trois “E” pour décrire les enjeux de la rénovation énergétique : environnement, emploi et économie.

Concernant l’environnement, rappelons qu’en France, les bâtiments sont responsables de près de la moitié de notre consommation d’énergie, soit plus d’un quart de nos émissions de gaz à effet de serre. La rénovation énergétique est donc une brique essentielle de notre transition écologique. 

Mais la tâche ne s’annonce pas facile : pour décarboner le secteur du bâtiment (c’est-à-dire réduire ses émissions de CO2), il reste encore à rénover plus de 20 millions de logements d’ici à 2050 ! Et étant donné le rythme actuel de rénovations performantes, c’est-à-dire les rénovations qui permettent d’obtenir des gains énergétiques importants, nous ne sommes qu’au début de l’accélération…

Un secteur en plein essor qui recrute massivement

Qui dit demande, dit offre. Pour que tous ces logements soient rénovés dans les délais fixés par la Stratégie Nationale Bas Carbone, il va falloir beaucoup plus de main d’œuvre. Des artisans qualifiés évidemment (experts en isolation, chauffagistes, couvreurs, etc.), mais aussi des profils plus polyvalents, capables d’accompagner les propriétaires tout au long de leurs travaux de rénovation (les chefs de projet, accompagnateurs rénov’ ou autres). 

Rien qu’entre 2016 et 2018, les embauches liées au marché global de la rénovation énergétique dans le résidentiel ont bondi de 9%. Elles ont explosé depuis, et ce n’est pas près de s’arrêter.

Les dernières études avancent qu’il faudrait former autour de 250 000 personnes sur tous les métiers de la rénovation énergétique d’ici 2030, et à nouveau 350 000 personnes jusqu’en 2050. Alors qu’en parallèle, la formation initiale ne forme pas la moitié de ces effectifs…

Une dynamique soutenu par les politiques publiques

Parmi les bénéfices que les ménages vont tirer de la rénovation énergétique de leur logement, il y a bien évidemment le confort, mais il y a aussi la diminution de leurs factures énergétiques, qui peut servir à rembourser tout ou partie des travaux. 

Rappelons également qu’en 2020, 53% des foyers restreignent leurs consommations d’énergie pour limiter leur facture énergétique. Pour ces ménages en difficulté, la rénovation énergétique constitue donc une belle promesse.

Pour toutes ces raisons, une multitude de pays ont mis en place des politiques publiques de rénovation énergétique au cours des dernières années. En France par exemple, le secteur bénéficie de nombreuses aides publiques, en constante augmentation, assorties de réglementations de plus en plus exigeantes, qui participent largement à la dynamique de fond du secteur.

Un métier : le chef de projet en rénovation énergétique 

Le métier de chef de projet en rénovation énergétique est assez récent. Il est apparu avec le concept de rénovation globale, c’est-à-dire lorsque l’on effectue plusieurs lots de travaux lors d’une même rénovation : isolation du toit ou des murs, changement du système de chauffage et remplacement des menuiseries par exemple.

Le rôle du chef de projet débute lorsque le maître d’ouvrage (propriétaire, syndic de copropriété, etc.) émet le souhait de faire des travaux de rénovation énergétique. Il commence par faire l’évaluation énergétique du bâtiment (analyse du bâti, compréhension des pertes de chaleur, etc.) pour proposer au maître d’ouvrage différents scénarios de travaux adaptés à ses besoins. 

Il accompagne ensuite le propriétaire dans son choix en l’aidant à mettre au point les modèles de financement des différents scénarios (en maximisant les aides disponibles et en présentant un plan de financement). Enfin, le chef de projet coordonne les travaux de rénovation qui sont effectués par différents artisans.

Un des avantages de ce métier, c’est évidemment la possibilité de travailler dans toute la France, car il y a du travail partout où l’on peut trouver des logements ! Si les offres sont plus nombreuses dans les grands bassins d’emploi, puisque la concentration de logements y est plus importante, il y existe des offres sur l’ensemble du territoire.

Les métiers d’artisans qualifiés : des emplois variés et prometteurs

Si le chef de projet est plutôt chargé de l’accompagnement du propriétaire et de la coordination du chantier, ce sont les artisans qualifiés qui sont chargés de la partie opérationnelle et qui vont effectuer les travaux. 

Les métiers sont découpés par “lots” de travaux, et il est rare qu’un même artisan soit compétent sur plusieurs lots : c’est plutôt au niveau de l’entreprise qu’il peut y avoir des compétences variées pour proposer une rénovation globale.

Pour donner quelques exemples de métiers au niveau de l’enveloppe du bâtiment, vont intervenir l’expert en isolation (souvent un plaquiste) qui se charge de l’isolation des combles ou des rampants de toiture et des isolations thermiques intérieures et extérieurs, le menuisier, qui va venir remplacer les fenêtres, portes ou baies vitrées pour en améliorer l’efficacité, et plus rarement le couvreur, spécialisé sur le toit.

Ensuite, sur les systèmes de chauffage et de climatisation, c’est généralement le plombier-chauffagiste qui intervient, même s’ils se spécialise très souvent sur un type de chauffage en particulier (chaudière à gaz, pompe à chaleur, chaudière à bois, etc.). 

Pour terminer, la ventilation fait rarement l’objet d’un métier à part entière, et c’est plutôt le chauffagiste ou l’électricien qui la dimensionne et qui l’installe.

Ces métiers sont pour certains eux aussi sous tension, les compétences se font rares et les salaires s’envolent ! C’est particulièrement le cas pour les experts en isolation qui maîtrisent l’isolation thermique par l’extérieur, ou pour les plombier-chauffagistes qui installent et maintiennent les pompes à chaleur.

La Solive, l’école de la rénovation énergétique 

Dans le contexte actuel, vous l’avez compris : encore plus que les artisans, les chefs de projet en rénovation énergétique sont rares. A ce titre, il fait partie de la liste des 20 métiers prioritaires dressée par France Compétences, en raison de l’augmentation de la demande, mais aussi du manque de formations. C’est à ce problème que La Solive a décidé de répondre.

Se déroulant sur 11 semaines dont 2 en entreprise, la formation de chef de projet en rénovation énergétique s’adresse à toutes les personnes en reconversion professionnelle, à la recherche d’un métier utile et concret. Sur un format bootcamp, la formation allie cas pratiques et mises en situation avec de nombreux ateliers de groupe pour permettre aux élèves d’acquérir rapidement une base théorique solide, ancrée sur des gestes pratiques.

Pour proposer une formation sur mesure, professionnalisante et qui corresponde réellement aux attentes du marché, La Solive travaille avec de nombreuses entreprises partenaires, qui s’engagent par ailleurs à recruter les élèves issus de la formation.

Un dernier conseil du cofondateur de la Solive Côme de Cossé Brissac : “S’aventurer sur le terrain, découvrir la rénovation énergétique de manière concrète : c’est le meilleur moyen de savoir si le domaine vous plaît et vous correspond !”

Pour en savoir plus sur les métiers et les formations de la rénovation énergétique : la-solive.com

Côme de Cossé Brissac

Cofondateur de la Solive


Cet article vous a plu ? Ceux-là pourraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire