De quoi le monde a-t-il besoin ?

« Le progrès n’est que l’accomplissement des utopies. » Oscar Wilde

Ikigai

L’ikigai est un concept japonais qui peut vous aider à trouver votre job de sens. Il s’agit de trouver une activité qui répond à ces 4 critères :

1 – Ce que vous aimez faire
2 – Ce que vous faites bien, vos talents
3 – Ce dont le monde a besoin
4 – Ce pour quoi vous pouvez être payé

Dans cette série de 4 articles, nous vous présentons en détail notre méthode pour explorer ces 4 dimensions et retrouver du sens dans votre job.

Étape 3 : De quoi le monde a-t-il besoin? Où trouve-t-on les jobs à impact positif?

Projetons-nous dans la nouvelle société du 21è siècle. Elle est consciente des enjeux et des évolutions en cours : épuisement des ressources, réchauffement climatique, perte de biodiversité, pollutions de l’air, des mers et des sols, accroissement des inégalités, migrations massive de populations… Face à ces défis immenses  cette nouvelle société s’adapte, mise sur la créativité et développe des activités vertueuses pour lesquelles nous avons besoin de tous les talents ! Y en aura pour tout le monde ! À chacun de trouver son IKIGAI et c’est bien ça qui fera avancer le Monde dans le bon sens.

Dans des structures dont l’activité est « engagée »

Par exemple les ONG ou les éco-entreprises comme Enercoop, Back Market, Biocoop, Day by Day, Pocheco, Patagonia, Veja, pour n’en citer quelques unes que nous aimons bien. Ces structures dont l’activité même est vertueuse, proposent une solution directe dans leurs produits et services. Par ailleurs, souvent, ces structures ont aussi une gouvernance particulièrement démocratique. C’est notamment le cas des structures de l’économie sociale et solidaire comme les coopératives.

Ces structures recrutent donc des profils traditionnels : Ressources humaines, commercial, communication … En valorisant votre expérience sur ces métiers là vous pouvez intégrer ces organisations où votre professionnalisme ET votre engagement en feront avancer le projet sociétal.

Pour en savoir plus, voir notre article « Qui recrute dans l’ESS ?« 

Dans les (grandes) entreprises sur des postes de développement durable ou de RSE

Les entreprises traditionnelles dont l’activité n’est pas particulièrement engagée cherchent touts aujourd’hui à améliorer leur fonctionnement et recrutent des profils multi-facettes en développement durable et RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise). Selon l’entreprise, le service est plus ou moins grand et structuré… Cela dépend bien sûr de la taille de la structure et de sa stratégie en matière de responsabilité.

TOUTES LES OFFRES D’EMPLOI DU MOMENT ICI

Prendre un poste qui a directement des responsabilités sociétales

Dans les structures traditionnelles (privées, publiques ou associatives), il est aussi possible que les responsabilités sociales et environnementales aient été réparties sur les postes directement concernés.

Par exemple, plutôt que d’avoir une personne en charge des enjeux liés au handicap au sein du service développement durable, c’est le département des Ressources humaines qui a internalisé cette fonction, directement liée à sa mission. Logique.

De même le responsable logistique est sans-doute le plus pertinent pour optimiser les livraisons et par exemple favoriser le fret ferroviaire plutôt que le fret routier. En bref, chaque métier traditionnel de l’entreprise peut être pratiqué avec un souci de l’utilité collective et de la responsabilité.

L’exemple emblématique est celui de l’enseignant.e qui chaque jour éveille les enfants et leur apprend à mieux respecter les autres, à coopérer, à s’accepter eux-mêmes et à préserver leur environnement. Si vous êtes patient.e, que vous aimez les enfants, c’est un job rêvé pour avoir un impact immense ! Comme le souligne le titre d’un film, on peut retourner la question habituelle « Quelle planète laisserons-nous à nos enfants » et se demander aussi   « Quels enfants laisserons-nous à la planète ? » Façonner des enfants conscients et capables d’autonomie, de créativité et d’intelligence collective est sans doute le meilleur moyen de préparer l’avenir !

Dans les institutions publiques ou para-publiques

Elles veillent à ce que nous avancions dans le bon sen. Elle sont nombreuses et foisonnantes et ont des modalités de recrutement particulières. Ministères, collectivités territoriales, agences publiques comme l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), ou l’AFB (Agence Française de la Biodiversité)  l’ONU et de nombreuses autres sutrctures qu’on ne peut pas toutes lister ici.

Dans le monde associatif

Les ONG (toutes les associations à but environnemental ou social… cela mériterait un article en soi…) représentent l’intérêt général, voire l’utilité publique pour certaines d’entre elles et ont des missions qui prennent en compte le long terme. Pour plus d’information sur ce champ qui est immense, n’hésitez pas à nous contacter.

Devenir Intrapreneur*

Dans votre poste actuel, sans même changer de job, vous pouvez intraprendre, c’est-à-dire mener un projet en interne dans votre boîte :

  • Mettre en place un défi Zéro déchet (ex. inviter vos collègues à ramener leur mug préféré pour éviter les gobelets)
  • Organiser une formation en Communication non violente
  • Instaurer un système de covoiturage
  • Transformer les espaces verts en jardin potager
  • Installer des ruches sur le toit des bâtiments
  • Proposer de nouveaux produits ou services écoresponsables au sein de votre cœur de métier
  • etc.

Enfin, cela dépend de vous ! Tous les emplois où vous décidez de placer cette intention de remettre le sens au cœur de votre activité apportent déjà un mieux. Quel que soit le poste que vous occupez aujourd’hui, le regarder avec un œil nouveau et bienveillant et l’occuper en respectant et faisant respecter vos valeurs peut faire une grande différence !

* Intrapreneur : collaborateur d’une entreprise qui a des talents et un esprit d’entrepreneur

Laura et Olivier

Voir les autres articles pour trouver VOTRE ikigai :

–> 0 – Mais qu’est-ce que l’ikigai ?

–> 1 – Comment savoir ce que j’aime (vraiment) faire ? 

–> 2 – Que faites-vous mieux que personne ?

–> 3 – De quoi le Monde a-t-il besoin ?

–> 4 – Comment être payé pour ce que je fais ?